Dans le cadre d’une consultation, que faire si la divergence d’opinion avec le confrère chargé du contrôle persiste ?

Publié le 23 juin 2015

la norme ISQC1 > acceptation, poursuite et cessation d'une relation client et d'une mission

Réponse:

En cas de divergence d’opinion, la norme ISQC 1 (paragraphes 43 et 44) prévoit l’obligation de développer des règles internes au cabinet de révision. Il est conseillé de prévoir par exemple de faire appel à un tiers (par exemple formé à la médiation) si la divergence persiste.

Page précédente

______________________________

Disclaimer : Les réponses de la Fondation Centre d’Information du Révisorat d’Entreprises (ICCI) sont données de manière autonome par rapport à l’Institut des Réviseurs d’Entreprises (IRE) et ne peuvent donc pas être considérées comme constituant le point de vue officiel du Conseil de l’IRE. Ce point de vue officiel ne peut être obtenu qu’en s’adressant directement aux organes officiels de l’IRE à savoir le Conseil ou, le cas échéant, le Comité exécutif. Bien que l’ICCI s’entoure des compétences voulues et traite les questions reçues avec toute la rigueur possible, il ne donne aucune garantie quant aux réponses qu’il formule et n’assume aucune responsabilité, ni contractuelle, ni extra-contractuelle, pour l’éventuel dommage qui pourrait résulter d’erreurs de fait ou de droit commises dans le cadre des réponses et informations données. Les FAQ concernant les normes ISA, ISRE et ISQC1 ont été rédigés en concertation avec le groupe de travail ISA & ISQC 1 et la Commission des normes de l’IRE.