8 janvier 2019

Dans le cadre du plan d’accompagnement de la norme du 10 novembre 2009 relative à l’application des normes ISA en Belgique et partant d’une excellente collaboration interinstitutionnelle transfrontalière avec la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC) française, l’Institut des Réviseurs d’Entreprises (IRE) a obtenu l’accord d’adapter le Pack PE version ISA développé par la CNCC au cadre législatif et réglementaire belge. Pour ce faire il a été fait appel au Centre d’Information du Révisorat d’Entreprises (ICCI).
 
Le Pack Petites Entités – Kleine Entiteiten (le « Pack PE-KE ») est un ensemble d’outils permettant au réviseur d’entreprises de structurer sa démarche pour l’audit d’une petite entité (PE), dans le cadre des normes ISA applicables en Belgique et de faciliter la formalisation des diligences mises en œuvre. Le Pack PE-KE s’adresse en conséquent uniquement aux réviseurs d’entreprises.
 
Le Pack PE-KE est complémentaire aux listes de contrôle (« checklists ») développées par l'ICCI. Il a cependant été veillé à intégrer les données pertinentes des listes de contrôle ICCI dans la version belge du Pack PE-KE.
 
La notice d’utilisation fournit plus d’information sur le contenu et l’application du Pack PE-KE V4.0. Le Pack contient une liste des modifications depuis la version 1 jusqu’à la version 4 actuelle.

L’ICCI a également souhaité mettre à disposition des réviseurs d’entreprises un exemple de dossier d’audit fictif (“Case Study BP 2018 »). Diverses exemples concrets de l’approche d’audit ont été développés, essentiellement à l’aide du Pack PE-KE (V4.0) avec pour objectif l’identification de procédures d’audit adéquates et performantes.

Le Pack PE-KE et le Case Study peuvent être téléchargés par les réviseurs d'entreprises uniquement.

______________________________

Disclaimer : Bien que le Centre d’Information du Révisorat d’Entreprises (ICCI) s’entoure des compétences voulues et traite les questions reçues avec toute la rigueur possible, il ne donne aucune garantie quant aux réponses qu’il formule et n’assume aucune responsabilité, ni contractuelle, ni extra-contractuelle, pour l’éventuel dommage qui pourrait résulter d’erreurs de fait ou de droit commises dans le cadre des réponses et informations données. La réponse est uniquement reprise dans la langue de l’auteur de la question. Le lecteur, et en général l’utilisateur d’une réponse, reste seul responsable de l’usage qu’il en fait.